3 Questions à Corinne Griffond

Corinne-CP-candidate2

Que veut dire votre expression « Action Sociale raisonnée » ?

 C’est la fin de l’Assistanat.

Comme pour l’agriculture raisonnée qui limite l’utilisation de l’eau, celle des pesticides et autres engrais,  l’action sociale raisonnée permet de donner un coup de pouce pour aider les plus fragiles d’entre nous à s’en sortir, à condition qu’ils fassent aussi des efforts. C’est le contraire de l’assistanat qui n’existe absolument pas dans la mise en œuvre de ce type d’actions. Par exemple, on peut financer le permis de conduire pour une personne au chômage ou au RSA mais en échange de petits travaux pour la collectivité. Tout cela fait l’objet d’une convention : c’est un contrat gagnant / gagnant.

Il y a beaucoup d’autres dispositifs de ce genre que nous pourrons mettre en pratique si nous sommes élus. C’est dans les compétences du Conseil Départemental.

Que pensez-vous du projet Zone d’activités de Ste Colombe ?

 Je suis Pour. Nous en avons besoin pour créer des emplois.

Nous avons besoin d’une zone d’activités sur la rive gauche de Garonne. L’Agropole est saturée et les petits hectares récupérés sur les terrains militaires ne suffiront pas à organiser le développement économique nécessaire pour compenser la montée du chômage. Je suis favorable à ce projet d’ensemble qui prend en compte le Pont de Camélat et sa route (appelée Barreau) et la seconde sortie d’autoroute (j’ai toujours voté « pour »).

Elue au Conseil Départemental j’interviendrai pour que priorité soit donnée à ce projet qui relancera l’emploi.

Mais je serai vigilante sur l’étendue de cette zone qui ne devra pas être surdimensionnée car les activités commerciales et industrielles qui existent déjà dans d’autres zones industrielles de l’Agglomération ne devront pas se délocaliser dans ce secteur. Cela n’aurait aucun sens de déshabiller Paul pour habiller Pierre : il n’y aurait aucune création d’emplois supplémentaires mais apparition de friches industrielles.

Que pensez-vous du Cumul des mandats ?

Je suis contre.

Élue Conseillère départementale je serai au travail dès le lendemain de l’élection, disponible et à l’écoute de chacun d’entre vous, car je ne cumule pas les fonctions. Des projets importants doivent être travaillés pour répondre aux besoins de notre département, et il faut du temps pour cela.

On ne peut pas être à Bordeaux et à Agen commenotre concurrent de Gauche qui est Conseiller Régional Parti Radical de Gauche, d’ailleurs vous avez été nombreux à nous dire que vous ne l’avez jamais vu alors qu’il est déjà aujourd’hui votre Conseiller Général sortant. C’est la même chose pour sa colistière qui est 1ère Adjointe PS au Passage et déléguée communautaire. Quand pourront-ils s’occuper de vous ?

La candidate UMP est dans la même situation. Elle est aujourd’hui 2ème Adjointe au Maire d’Agen, déléguée communautaire, membre de plusieurs commissions dont celle de la mutualisation du personnel de la ville et de  l’Agglomération, sans oublier son activité professionnelle de Directrice Générale des Services à la Communauté de Communes de Fumel.  

J’affirme qu’il est impossible de tout faire « BIEN »

Je suis contre car il y a aussi cumul des indemnités. Peut-être est-ce pour cela qu’ils veulent tous 2 ou 3 postes ? 

Élue, je m’engage à proposer immédiatement une diminution des indemnités de 10 % et ce sera dans notre projet. De plus je m’engage personnellement à reverser une partie de mes indemnités à des associations.