Camélat

Camélat : une attitude qui engage l’avenir de notre territoire

 

Je regarde avec attention sur Internet toutes les réunions du Conseil  Communautaire. Le sujet de Camélat était un point important de l’ordre du jour de la dernière séance.

En effet le Président de l’Agglomération d’Agen est en désaccord avec le Président du Conseil Général sur les options à prioriser dans le contrat de plan Etat Région : Doit-on privilégier le financement de la mise à 2 fois 2 voies de la RN 21 entre St Antoine de Ficalba et La Croix Blanche sur le territoire Villeneuvois, ou privilégier celui du barreau de Camélat sur le territoire Agenais ?

Si je peux comprendre le positionnement des parlementaires qui défendent leur territoire (JL Costes à Villeneuve, H Tandonnet à Agen), il en va tout autrement du Président du Conseil Général qui devrait être au-dessus de la mêlée et ne raisonner qu’en termes d’intérêt collectif.

Or nous assistons depuis plusieurs mois à des joutes politiciennes qui ne tiennent absolument pas compte de notre situation économique.

C’est un combat gauche-droite, dans lequel le Président du Conseil Général prend clairement parti pour une agglomération dont la présidence est exercée par un élu socialiste contre une agglomération gérée par un élu centre droit.

C’est en cela que le vote de Jeudi soir est le reflet exact de ce positionnement politique idéologique qui n’a rien à voir avec l’intérêt général.

Voir à l’écran tous ces drapeaux blancs se lever en signe d’abstention, dont celui du Maire de ma commune : Le Passage, m’a laissée sans voix.

On ne s’abstient pas quand on est un élu responsable, soucieux du devenir de son territoire.

On ne s’abstient pas quand les travaux envisagés profitent aussi à l’autre territoire concerné. Tout le monde sait en effet, que Camélat désenclavera le Villeneuvois.

On ne s’abstient pas quand on siège dans une agglomération engagée dans une course contre la montre pour la ré industrialisation et contre le chômage.

On ne s’abstient pas quand, par ailleurs, on engage des financements énormes pour développer une zone d’activités économiques porteuse d’emplois.

On ne s’abstient pas quand on est le maire du Passage, deuxième ville de l’Agglomération, première ville de la rive gauche de la Garonne et que l’on devrait au contraire se positionner comme la locomotive de ce développement économique.

Le Maire du Passage et ses collègues de gauche du Conseil Municipal ont choisi un vote « politique » au détriment d’un vote  « économique ». Ils devront rendre des comptes aux Passageois.

Ce vote par lequel les élus de l’agglomération auraient dû signifier leur unanimité à se battre pour le développement économique et l’emploi n’a été que le triste reflet d’un positionnement idéologique.

Quel dommage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s