La Dépêche du 07/07/2014 : Pendant ce temps-là chez Corinne Griffond…

La-Dépêche-article-du-07-07-2014-1024x716

 

Oui, Corinne Griffond était au courant du rassemblement de l’UDI et non, ce n’est pas un fait exprès si elle a organisé l’assemblée générale de son association de soutien le même jour. Hasards du calendrier de réservation de la salle, assure-t-elle. «Pendant la campagne, on a créé un comité de soutien des gens qui ont voté pour nous et nous avons créé une association», rappelle la conseillère municipale. «C’était important de faire une A.G. et de décider de l’avenir de l’association. En même temps, c’était l’occasion pour remercier ces gens et leur faire un compte rendu de nos premiers mois d’exercice.» Voilà tout, pas de rancœur.

Néanmoins, les invités n’ont pas oublié que les relations entre celle qui a brigué le poste de maire face à un autre candidat UDI, et le maire d’Agen, qui vit désormais dans une commune passée à gauche, ne sont pas au beau fixe. Quatre-vingts seulement ont répondu à l’appel. «Je sais que j’ai des amis qui sont chez Jean Dionis, et c’est bien», commentait Corinne Griffond, au moment où les membres de l’UDI recevaient un des candidats à la présidence du parti.

«Mais je sais que ce sont des amis et que les gens qui viennent chez moi aujourd’hui n’auraient pas voulu, de toute façon aller chez Dionis.»

Pas née de la dernière pluie, la politicienne rajoute : «Quand on gagne, beaucoup de gens viennent vous voir, et quand on perd il n’y a plus personne. J’ai fait partie de ceux qui étaient là quand Jean Dionis perdait.»

 

 

«Injure à la base»

Même si, hier, Corinne Griffond était donc concentrée sur l’avenir de son association, elle n’est pas restée indifférente à l’actualité du parti qu’elle a quitté.

Et elle ne peut cacher son avis critique sur l’événement : «Inviter Hervé Morin, c’est limite scandaleux. Jean Dionis est le président départemental de l’UDI et il soutient un candidat issu du Nouveau Centre, mais est-ce que les militants se sont prononcés ? Il est encore dans ses racines», fait-elle observer. «Il aurait dû inviter tous les candidats à la présidence du parti. C’est faire injure à la base.»

Le Petit Bleu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s