La dépêche du 21/09/2011 – « Corinne Griffond, Seule au monde »

Corinne Griffond, seule au monde

Tous les cyclistes le disent, rouler contre le vent compte double. Corinne Griffond a pu ainsi mesurer les bourrasques qui soufflaient face à elle dès le début d’une campagne auprès des grands électeurs qu’elle a voulue basée sur la proximité. 14 000 kilomètres, dit-elle, d’un été politique pour cette femme de 52 ans vice-présidente de l’Union nationale des associations familiales après avoir été présidente de l’UDAF et de la Caisse d’allocations familiales (CAF).

Elle a vu tout le monde, assure-t-elle. « Des vents contraires ? On va dire comme cela… Mais je suis vivante et debout. Je n’ai aucune animosité envers quiconque. » Même pas contre le maire d’Agen, qui n’a pas caché avant l’été le peu de goût qu’il avait pour sa candidature. « « Je dissocie mes deux engagements. Je suis dans le projet municipal et je suis loyale dans ce cadre. Mais je suis citoyenne et je garde ma liberté d’expression. Quand il a composé sa liste pour les municipales, Jean Dionis n’a-t-il pas cherché à rassembler des sensibilités différentes ? » Elle ne tient pas non plus rigueur à ces plaisantins qui se sont amusés à la décommander auprès des maires avant ses réunions, pas plus contre les mêmes ou d’autres qui l’ont annoncée à tort devant un conseil municipal ou un autre (*).

Adjointe chargée du social dans l’équipe Dionis, Corinne Griffond apparaît en tête de la liste officielle rendue publique par la préfecture vendredi soir. C’était la première à s’inscrire, ce n’est pas forcément l’ordre du tirage du loto de dimanche soir. D’un autre candidat engagé dans cette course à l’échalote dont l’arrivée est prévue dimanche, on pourrait retenir cette sentence lâchée avec un dé à coudre d’acide. « Corinne Griffond ? Je ne vois pas trop ce qu’elle vient faire dans ces élections. Mais reconnaissons son courage. Dionis lui savonne la planche, et Merly n’était pas franchement favorable à sa candidature. »

Avec sa voisine de bureau Nadège Lauzzana, sa directrice de campagne par ailleurs adjointe à la culture de Dionis, Corinne Griffond est allée à la rencontre des électeurs qui voteront pour elle ou pas dimanche. « On m’a beaucoup parlé d’intercommunalité, ils disent avoir besoin de temps. Ils sont attachés à leur territoire, ils veulent anticiper sur une désertification éventuelle, parlent de leur cantine scolaire… »

Corinne Griffond joue « l’humain au centre. » Le « vrai centre » lâche-t-elle, laissant supposer qu’il y en aurait un faux. Le Centre droit en question, c’est Borloo. Elle annonce un comité de soutien pour promouvoir la candidature de l’ancien ministre de l’Ecologie à la présidentielle. Après dimanche et une élection « qui n’est pas un coup pour voir. »

(*)Elle l’affirme sur son blog.

À suivre, Sandrine Derisbourg (EELV).

Corinne Griffond, 52 ans, est candidate à droite (Parti radical) pour le scrutin de dimanche. Climat hostile pour l’une des deux seules femmes candidats titulaires.

« c’était du JFP »

Corinne Griffond veut comme d’autres donner un ton nouveau à la politique. Le chemin d’un point à un autre étant la ligne droite, elle envoie quelques missiles. « Chez les élus que j’ai rencontrés, la proximité revient souvent. La façon de faire des hommes politiques aujourd’hui est identique à celle d’il y a quinze ans. C’est du JFP (Jean François-Poncet, sénateur, NDLR) mais c’était du JFP, cela n’a plus court. On est plus dans ça

[…] Ils disent tous avoir compris le message de l’abstention, mais rien n’a changé. Je suis de ceux qui revendiquent la politique autrement. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s