La Dépêche du 23/01/2013: « Le département en pointe sur les emplois d’avenir »

Depuis leur mise en place le 1er novembre, 40 emplois d’avenir ont été signés dans le Lot-et-Garonne, dont 24 à la Mission locale d’Agen. L’occasion d’un premier état des lieux.

Dans un contexte économique morose, l’information fait forcément figure de bonne nouvelle : le Lot-et-Garonne est le département qui a signé le meilleur taux de signature des nouveaux emplois d’avenir mis en place par le gouvernement Ayrault depuis le 1er novembre.

201301231442_w350La présidente de la Mission locale de l’Agenais, Corinne Griffond, a fait un point hier matin de l’activité de l’année 2012./ Photo Jean-Michel Mazet

Ces emplois d’avenir, financés par l’Etat à hauteur de 75 % du Smic, charges comprises, lorsqu’il s’agit de postes dans les collectivités ou les associations, concernent les jeunes de 16 à 25 ans. Le contrat porte sur 3 ans, à temps plein, avec pour objectif de se former tout au long de cette période. Les missions locales (1), Cap Emploi et Pôle Emploi, regroupés au sein d’une cellule opérationnelle, sont chargés de mettre en relation les jeunes porteurs de projets et/ou les employeurs ayant des postes à pourvoir. Charge restant à ces derniers de financer la formation.

Objectif 411 en 2013

L’objectif assigné au Lot-et-Garonne pour cette première année (1er novembre 2012-31 décembre 2013) est de conclure 411 emplois d’avenir. En date de lundi 21 janvier, le Lot-et-Garonne en avait déjà conclu 40, soit presque 10 % de l’objectif en moins de 3 mois. Largement devant les Landes, qui n’ont engrangé que 1,3 % de leur objectif final pour cette année, les Pyrénées-Atlantiques (2,6 %) et juste devant la Dordogne (7,9 % avec 36 contrats signés sur 458 programmés). Et bien au-dessus des régionale (4%) et nationale (2,5%). En valeur absolue, le Lot-et-Garonne n’est même pas si loin de la Gironde qui n’a signé que 69 emplois d’avenir sur les quelque 2239 qu’elle devra conclure d’ici fin 2013.

Un démarrage sur les chapeaux de roue qui s’explique, selon le directeur de la Mission locale de l’Agenais, Olivier Paillaud : «Depuis 2009, les missions locales ont la possibilité de prescrire des emplois aidés. Les trois missions locales du département ont été, depuis, particulièrement dynamiques en concluant plus de 600 contrats aidés entre 2009 et fin 2012. Nous surfons sur cet élan et sur les bons contacts que nous avons avec les collectivités et le tissu associatif.»

La Mission locale de l’Agenais a signé à elle seule 24 des 40 emplois d’avenir depuis le 1er novembre, la plupart (14) dans des associations, les autres dans des collectivités et des EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).

(1) Il en existe trois en Lot-et-Garonne, à Agen (Agenais, Néracais, Confluent), Marmande et Villeneuve.


Agen. Moins de jeunes inscrits à la mission locale en 2012

2 907. C’est le nombre de jeunes de 16 à 25 ans suivis par la Mission locale de l’Agenais en 2012. Un chiffre en recul par rapport à 2011: «Avec la crise, on avait vu les inscriptions exploser chez nous en 2010 et 2011 avec plus de 3 000 jeunes accueillis», rappelle le directeur de la Mission, Olivier. Paillaud. «En 2012, on a eu moins de nouveaux inscrits, des jeunes qu’on ne suit plus car ayant plus de 25 ans. Mais l’activité reste très importante.» Le côté peu réjouissant de ces chiffres, c’est que les jeunes se voient de moins en moins offrir de formation ou de contrat d’alternance et de plus en plus de stages…

J.Sch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s