Le Petit Bleu du 05/06/2013. Petite enfance : quelle offre face à une demande croissante ?

Faut-il basculer le service  petite enfance des communes vers  l’agglo agenaise ? Le président et maire d’Agen Jean Dionis dit clairement non, d’autres voix estiment qu’un transfert serait cohérent, pour rationnaliser l’accueil en crèches et halte -garderies.

En crèches, collectives et associatives,  microcrèches, crèches d’entreprises, halte-garderies, l’agglomération agenaise compte plus de 420  places au total des agréments (*). Suffisant ? Sylvie, mère de deux enfants de 2 et 4 ans, travaille à Agen, en ville, mais n’y habite pas. «L’idéal serait que je puisse déposer mes enfants en ville plutôt que de les laisser très tôt le matin dans la crèche de ma commune, pour les récupérer  très, parfois trop tard le soir…».

L’idéal de cette maman rejoint   les vœux de l’adjointe aux affaires sociales de Jean Dionis Corinne Griffond. Ex-présidente de la CAF  et de l’UDAF (associations familiales), elle plaide pour que la compétence petite enfance  (0 à 6 ans en règle générale) soit transférée à l’agglomération agenaise (AA). A ce jour, ce service d’accueil est géré commune par commune,   à l’exception notable des neuf collectivités de l’ex-Laplume en Brulhois, dont les élus ont pris en charge cette compétence sous le drapeau intercommunal avant de basculer le 1er janvier dernier sous l’enseigne de l’AA.

«Les familles sont plus mobiles»

Pour Corinne Griffond, «les familles sont aujourd’hui plus mobiles. Transférer la compétence aux services de l’agglomération permettrait une gestion plus fluide, permettrait aussi d’optimiser le taux de fréquentation.»  Difficile d’obtenir pour l’ensemble des communes le résultat de cette équation quasi-insoluble entre les places disponibles et le taux de fréquentation. Pour faire court, en fonction de la nature des demandes  sur la journée ou la semaine, il est difficile d’obtenir une place à Agen, qui concentre pourtant la moitié de l’offre de l’agglo pour la rentrée prochaine.

Jean Dionis , son président, dit non, à ce jour, à toute idée de transfert des communes vers l’AA.  «Je n’y suis pas favorable car j’estime qu’il faut transférer ce pour quoi l’agglo est la meilleure. La petite enfance c’est avant tout une relation de confiance entre jeunes parents et professionnelles.» Même si le transfert de compétences «est une matière vivante qui peut évoluer», la petite enfance «doit rester aux communes, au même titre que le social, le sport, la culture.»

(*) Près de 500 assistantes maternelles agrées.
201306052004-full

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s