Le Petit Bleu du 06/01/2013: « Omar Hasan enchante les seniors agenais »

201301061176_w350

Omar Hasan hier, au théâtre Ducourneau, où il interpréta des œuvres d’Astor Piazzolla et de Carlos Gardel. /Photos Jean-Michel Mazet.

Ils étaient trois cent quarante très exactement hier après-midi, venus des divers clubs et maisons de retraite d’Agen au théâtre Ducourneau pour entendre le trio «Café tango» composé de l’ancien joueur de rugby agenais, aujourd’hui baryton, Omar Hasan, de Françoise Pelissier au violoncelle et de Grégory Daltin à l’accordéon. Ils ont interprété pour le plaisir de tous au vu des applaudissements, pas moins de dix-huit morceaux tirés des répertoires des grands noms du tango que sont Astor Piazzolla et Carlos Gardel. «Buenos Aires», «El ultimo café», «Por una cabeza», «Volver», et pour conclure «Adios muchachos», sont quelques-uns des titres qui ont enchanté l’après-midi des seniors agenais.

En introduction à ce spectacle chanté, le maire d’Agen, arrivé en basket, ce qui ne passa pas inaperçu sur le plateau du théâtre, a salué ceux qui en ont eu l’initiative, à savoir le centre communal d’actions sociales (CCAS) et l’action culturelle de la ville.

Il a rappelé qu’Agen offrait un grand choix d’établissements publics et privés pour les seniors et adaptés à toutes sortes de dépendances. Il a insisté sur l’inauguration l’an passé, de la Clef des sens à Pompeyrie, un lieu d’accueil de jour pour ceux et celles qui sont atteints de la maladie d’Alzheimer afin de permettre à leur famille de souffler.

Progresser au niveau du quotidien

Pour cette année 2013, le maire a parlé de «progresser au quotidien» et à donner deux dates à ne pas manquer.

Le 2 mars, avec la mise en place du nouveau réseau de bus avec des véhicules «parfaitement accessibles», et partout où cela est nécessaire, des abribus.

La seconde date se situe en fin d’année, le 2 ou 3 décembre, avec l’ouverture du multiplexe place du Pin et du cinéma d’art et d’essai en lieu et place de l’école Jules-Ferry.

Soulignons pour terminer l’effort fait par la ville à l’espace Montesquieu en direction des seniors pour leur permettre d’apprendre l’informatique et à se servir d’internet.

Ainsi que l’ouverture à la culture dans le cadre de la fête de la Famille et de la Semaine bleue avec, cette année, un documentaire sur le Vietnam.

Avant le concert, Corinne Griffond, adjointe au maire pour les affaires sociales, a remis la médaille d’or de la famille française à deux mères agenaises.

La première, Andrée Chatelas est arrivée à Agen en 1966, avec son mari qui a participé à l’ouverture du centre hospitalier de la Candélie. Elle a eu 8 enfants, et est grand-mère de 11 petits-enfants.

La seconde, Thérèse Parcollet, a connu son mari militaire à Hanoï, et est arrivée avec lui à Agen en 1978. Elle a eu 5 enfants.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s