Le Petit Bleu du 31/07/2013. Pas péril en la demeure

201307291153-full

Jean Dionis, Corinne Griffond, François Hitier le directeur général des services et Alexia Labonne directrice du centre d’actions sociale d e la ville, après avoir visité Marguerite Bétria (lire par ailleurs) se sont rendus dans des établissements avec lesquels sont noués des partenariats avec la ville, comme «Les Écrins d’Aliénor» ou «La Salève». Une visite de courtoisie de la part des élus et des personnes en charge de la problématique qui ont désiré voir, in situ, comment ces établissements se comportaient et comment les personnes âgées, les premières concernées, prenaient en compte la canicule de ces derniers jours.

«Nous n’y sommes pas allés pour les contrôler, ce n’est pas notre rôle, mais il est intéressant de toucher du doigt la réalité du terrain. Nous voulions connaître la gestion globale de ces établissements» explique Corinne Griffond.

Si les EHPAD ont l’obligation légale d’avoir une pièce réfrigérée, ce n’est pas forcément le cas d’autres structures qui, si elles n’en possèdent pas, prennent ce problème très au sérieux. «S’il n’y a pas de salle climatisée, les établissements font circuler des climatisations autonomes, des ventilateurs, distribuent des brumisateurs, font descendre les personnes dans les salles de restauration plus fraîches. Les repas sont en général élaborés en conséquence, très hydratants et le personnel insiste pour qu’elles boivent beaucoup d’eau. La canicule, de ce que nous avons vu, semble bien prise en compte» précise Corinne Griffond.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s