Sud Ouest du 02/11/2014 : Cantonales : comme un air de municipales

Cantonales

Municipales 2013, cantonales 2014 : on prend les mêmes et on recommence ? Pas vraiment. Mais presque. Il est fort probable que les trois têtes de liste battues en mars dernier, élus dans l’opposition municipale, soient sur la ligne de départ dans ce canton renommé Agen 4 (ex Agen Ouest). Lequel embrasse une partie d’Agen et l’entière 4e ville du département.

Tel le frontiste Sébastien Delbosq, qui, fidèle à son engagement politique, prônant un mandat unique pour bien faire les choses, est au stade de la réflexion. On le sait, le FN entend présenter un candidat sur les 21 cantons de Lot-et-Garonne.

Même si officiellement, rien n’est scellé, la droite devrait faire confiance à un binôme UMP, constitué de l’adjointe agenaise Clémence Robert – même si elle était pressentie à la base pour un ticket avec Pierre Chollet, conseiller général sortant d’Agen-Centre, le futur Agen 3 – et de Christophe Bocquet, un habitué des défaites face à Thierry Lacan (PS) en 2008 et Jean-Louis Matéos (PRG) en 2011 (1).

La gauche rêve d’unité

Aujourd’hui encore, plane un doute, plutôt un léger voile, quant à la candidature de Corinne Griffond. Dégagée, libre désormais de toute obligation à l’égard d’un parti, même si elle revendique son attachement à l’esprit centriste, elle peut jouer les troubles-fêtes. Surtout, elle s’agace encore non pas tant d’avoir été battue aux municipales 2014, mais par la manière dont la campagne s’est déroulée. Pour le moins délétère.

Corinne Griffond veut démontrer qu’on peut faire de la politique autrement et que l’on peut l’emporter même sans l’appui d’un parti. Peut-être a-t-elle payé sa candidature aux sénatoriales où son score au 1er tour avait « agacé » les familles de droite.

À gauche, la chose semble déjà entendue. À moins qu’il ne fasse comme pour les municipales, un pas en avant et aussitôt un pas en arrière, nul ne pourra empêcher le PRG Jean-Louis Matéos de postuler à sa réélection. Sans doute avec Brigitte Baraille, l’actuelle 1re adjointe de Francis Garcia, maire PS du Passage-d’Agen.

Les Verts et le Front de gauche enverront-ils un candidat comme en 2011 ? EELV et Front de gauche ont rallié la majorité municipale passageoise. À gauche, on rêve d’unité.

(1) Il y avait six candidats : Jean-Jacques Mirande (FdG), Christophe Bocquet (UMP), Jean-Louis Matéos (PRG), Maryse Combres (EELV), Bruno Dubos (Modem), Jean Barrull (Nouveau centre).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s