Sud Ouest du 05/10/2012. Le Passage: Corinne Griffond sera tête de liste en 2014

Depuis plus d’un an, Corinne Griffond, adjointe au maire d’Agen, travaille à un destin d’élue sur la commune. Il y a un an, lorsque la rumeur l’avait devancée, Corinne Griffond n’avait pas démenti s’intéresser au Passage-d’Agen. Sans pour autant présenter de but en blanc une candidature pour les municipales de 2014 sur cette commune. Aujourd’hui, l’élue agenaise, adjointe aux affaires sociales de Jean Dionis du Séjour, ne se cache plus, comme en témoigne sa présence et sa participation à toutes les manifestations passageoises depuis six mois.

« Sud Ouest ». Pourquoi avez-vous choisi le Passage-d’Agen pour votre première candidature à des élections municipales ?

Corinne Griffond. Il y a les raisons liées au territoire. J’ai un mandat communautaire et je maîtrise l’enjeu de l’agglomération. Je pense d’ailleurs que le développement économique du département passera par celui de l’Agenais. Je souhaitais donc une commune de l’agglomération. Et puis, il y a la raison personnelle, qui est liée au fait que j’ai eu un coup de cœur pour une maison sur la commune que je viens d’acheter.

Avez-vous contacté l’actuel maire, Jean Barrull, et avez-vous informé de vos intentions le maire et vos collègues d’Agen ?

Oui, bien sûr. Lorsque j’en ai parlé à Jean Barrull, il m’a aussitôt manifesté son intention de ne pas se représenter. J’ai également averti mes collègues agenais.

Se lancer deux ans avant le scrutin, n’est-ce pas un peu prématuré ?

J’avais besoin de ce temps-là pour découvrir chaque rue du Passage, les habitants, leurs besoins, moi qui avait une vision d’élue communautaire agenaise. Ce temps-là ne pouvait être bradé. Je rencontre des gens qui m’en font rencontrer d’autres. Je rencontre des présidents d’associations, des usagers. Ça me plait ! J’y avais déjà pris goût lors de la campagne des dernières sénatoriales (Corinne Griffond était candidate, NDLR).

Vous avez déjà des noms pour monter une liste qui devra en compter au total 29 conseillers ?

Là, pour le coup, c’est trop tôt. J’ai monté une association, Passage-d’Agen 2014, avec pour valeurs principales : humanisme, transparence, solidarité et dynamisme. L’ambition est de réunir un groupe qui va travailler et construire un projet ensemble. Et ce projet qu’ils auront écrit, ils voudront le porter.

À la manière du maire Jean Dionis du Séjour ?

Oui, car j’ai travaillé sur les municipales de 2008 comme cela avec lui. C’est ce qui m’a donné envie d’aller jusqu’au bout de mon mandat.

Si les 28 noms de la liste ne sont pas encore posés, le 29e, qui sera en tête, sera bien le vôtre ?

Oui, c’est une certitude.

Votre future liste aura quelle couleur politique ?

Elle sera la plus ouverte possible. Après, je reste fidèle à mes convictions, à savoir fidèle à Jean-Louis Borloo, au Parti radical valoisien et à l’Union des démocrates indépendants (UDI).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s