Sud Ouest du 12/09/2012 « Vingt ans au service des jeunes »

Un jeune sur deux qui pousse la porte de la Mission locale de l’Agenais, de l’Albret et du Confluent, boulevard Sylvain-Dumon, y a été encouragé par le bouche-à-oreille. En 2011, 3 000 y ont été reçus par des conseillers. Âgés de 16 à 25 ans, tous sont sortis du système scolaire. Parfois diplômés même si environ 65 % n’ont pas le bac. Dans tous les cas, leur démarche est volontaire. Qu’ils soient vraiment en marge ou qu’ils aient juste besoin d’un petit coup de pouce. Pour trouver un emploi, essentiellement, mais aussi des conseils santé, logement…

Créée en 1992 par Jean Barrull, Jean-Louis Coureau et Geneviève Platel, la Mission locale de l’Agenais regroupait plusieurs permanences d’information et d’orientation disséminées sur le territoire. Depuis deux ans, elle couvre le territoire actuel et compte parmi les trois du département. Pour son actuelle présidente, Corinne Griffond, il est important « de réaffirmer ce que nous sommes et pourquoi nous le sommes ».

Cap vers l’emploi

Les 20 ans de la structure donnent donc l’occasion aux 26 salariés de la Mission locale, dirigée par Olivier Paillaud, de mieux communiquer à travers une grande fête, vendredi 21 septembre, au centre François-Mitterrand de Boé, couplée à des activités sportives, entre jeunes et salariés ou patrons d’entreprise, au COJC voisin

817853_21290397_460x306

Olivier Paillaud et Corinne Griffond (à droite), aux côtés de Laurence Broussy, Virginie Le Corre-Steinbach et Barbara Gauthier. (photo émilie drouinaud)

 

Parmi les nombreux stands, beaucoup seront tenus, bénévolement, par des jeunes fréquentant la Mission locale ou des salariés. Idem pour les animations. En soirée, les partenaires sont invités à venir partager un repas en commun. La journée, elle, est ouverte à tous, potentiels bénéficiaires d’un suivi person- nalisé ou parents.

Ils pourront notamment y rencontrer les conseillers en insertion professionnelle, les plus nombreux à travailler à la Mission locale, pour mener leur démarche en quête d’un emploi, mission qui a suppléé, depuis la fin des années 1990, celles à caractère social.

Mais les temps sont durs et les effets de la crise se font sentir. Après 2008 et le non-renouvellement massif de contrats en CDD ou missions d’intérim, la fréquentation de la Mission locale a connu un boom de 20 % en deux ans. « Cette année, nous subissons la deuxième vague, constate Corinne Griffond. Les jeunes, comme les seniors, sont les plus touchés par la précarité et il est de plus en plus difficile de les positionner sur des offres d’emploi. »

« Si les contrats d’avenir se concrétisent, comme le laisse entendre le gouvernement, nous serons en première ligne », envisage le directeur Olivier Paillaud.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s